Partagez | 
 

 A&A ♔ « Wish you were there. »

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
"Queen" Anabeth S. Emily
Actrice
Actrice

avatar

× Rang : THE QUEEN. ~ Bitch please, I'm fabulous. ♥
× Pseudo : MISS AMAZING. a.k.a. Kao'
× Messages : 64
× Age : 20
× Date de naissance : 23/01/1997
× Date d'inscription : 09/02/2013
× Nom complet : Anabeth Sharon Emily
× Âge : 18 ans
× Talents : Comédie & Athlétisme
× Club : Théâtre
× Avatar : Fujiwara no Mokou ▬ Touhou
× Crédits : Miss Amazing (moi. ♥)
× Couleur : Crimson
× Doubles comptes : Sara-Holly J.Ashford, la plus belle des rouquines. ♥

Le Prodige
Relationship:
Liste des choses à faire:
Rêve:

MessageSujet: A&A ♔ « Wish you were there. »   Dim 17 Fév - 20:16


Allen & Anabeth




Wish you were there
« Feel so alive, because here you are. »

NEED YOU SO MUCH. ♔ La Reine posa un pied hors de l'avion et dégagea la masse de cheveux qui flottaient sur son visage, déplacés par ce maudit vent qui ne voulait jamais la laisser tranquille. Son regard rouge, caché derrière de grosses lunettes de soleil, scrutait l'horizon avec air un de propriétaire, et un sourire éclaira son visage. Le pays l'avait manqué. La simplicité du Japon, en comparaison avec cette énorme marchandise qu'était New-York City, montrait à quel point il n'était pas indispensable de faire compliqué pour avoir l'air d'un pays. Elle descendit les marches de la passerelle, en-dessous de laquelle l'attendait une voiture noire flanquée d'un conducteur qu'elle ne connaissait ni d'Adam, ni d'Eve. « Miss Emily, si vous permettez... » La jeune femme ne daigna pas lui adresser un seul regard et entra dans l'arrière de la voiture, balançant son sac à main hors de pris sur la banquette. Le chauffeur ferma la porte derrière elle et démarra la voiture, après que l'énorme valise ait été chargée dans le coffre. Elle rangea ses lunettes jeta un coup d'œil en direction de son portable - qui faisait office de lecteur de musique actuellement. Qu'attendait-elle au juste ? Elle savait très bien ce qu'elle attendait, mais il ne fallait pas trop rêver non plus. Personne ne savait qu'elle rentrerait aujourd'hui, pour la simple et bonne raison qu'elle-même ne savait même pas qu'elle devait rentrer aujourd'hui ! En principe, elle aurait dû être là depuis trois jours... mais elle n'avait pas pu s'empêcher d'accepter ce contrat avec son producteur.

Il lui avait proposé d'endosser le rôle encore une soirée. Elle n'allait pas refuser non plus, car toutes les occasions pour jouer à Broadway sont à prendre, surtout quand on vous les propose avec autant d'entrain. Alors elle avait du retarder son vol, et était finalement montée dans l'avion la veille, pour n'arriver que maintenant. Le décalage horaire aurait raison d'elle avant la fin de la soirée, mais Anabeth se sentait en pleine forme quand même et comptait bien profiter de cet élan d'excitation pour faire son come-back au pensionnat. Assise droite sur son siège, elle regarda nonchalamment le paysage défiler devant ses yeux et malgré son envie de sauter de la voiture pour courir jusqu'au pensionnat, elle se retint. À force de s'adonner à la comédie, elle avait complètement laissé de côté le sport... à son grand désarroi maintenant qu'elle n'avait rien à faire. Elle pianota du bout des doigts sur ses propres jambes mais ne lâcha pas un mot au conducteur, quand bien même elle mourait d'envie de lui hurler d'aller plus vite. Mais elle se retint, préférant monter le son de ses écouteurs pour éviter de penser à quoi que ce soit qui risquerait de la faire craquer. Finalement, elle se laissa bercer par les chansons qui s'enchaînaient les unes derrière les autres, puis finalement la portière s'ouvrit.

« Nous sommes arrivés, mademoiselle. » Ses iris grenat se levèrent vers lui, n'affichant aucune émotion particulière, si ce n'était cette habituelle supériorité qu'on pouvait lire dans son regard. Cela ne fit pas broncher le chauffeur, payé pour être indifférent aux réactions de la capricieuse fille de son employeur. « Désirez-vous autre chose, mademoiselle ?» Anabeth sortit du véhicule en laissant ses affaires dedans. Tout d'abord, elle observa le pensionnat. Quelques mois plus tôt, il avait été ravagé par un incendie monstre qui avait forcé les pensionnaires à rentrer chez eux durant l'été. Pour Anabeth, la destination avait été New-York avant la maison familiale, et elle ne l'avait pas regretté. Aujourd'hui, le bâtiment était comme neuf, comme la première fois qu'elle y avait mis les pieds, deux ans auparavant. Toutefois, elle percevait des changements cà et là, mais rien de bien flagrant. Elle tendit son téléphone au chauffeur. « Apportez mes affaires dans ma chambre. Vous trouverez les clés à l'entrée. » Puis sans attendre la réponse - forcément positive - Anabeth s'avança, faisant claquer ses talons contre le sol pierre. Sur le chemin, les pensionnaires. Ceux de l'an passé, ce de l'année qui démarrait. Elle ne reconnut personne, pour la simple et bonne raison qu'elle ne cherchait à reconnaître personne. Queen n'avait qu'une idée en tête : le toit.

Juste, elle savait. Elle savait qu'il serait là. À l'attendre ou pas, peu importait. Quelque chose lui disait qu'elle ne pourrait le trouver nulle-part que là. Leur besoin commun de liberté peut-être ? Elle n'avait jamais eu une telle certitude sur quelque chose basé sur une information tirée de rien. Il y a ce sentiment d'aider tellement quelqu'un que ça finit par faire mal, qu'on finit par sentir qu'il est là, près de soi malgré les centaines de milliers de kilomètres qui vous séparent... pendant deux mois, ce fut ce que ressentit Anabeth. Le faire "à l'ancienne" et ne s'envoyer que des lettres qui mettaient trois plombes à arriver ? « Ce qu'on pouvait être cons... » songea Anabeth en montant les marches quatre à quatre, un sourire exaspéré collé au visage. Arrivée en haut de la cage, elle poussa violemment la porte qui alla s'éclater derrière, et une légère brise fraîche lui parvint au visage. Il faisait plus froid en haut, mais c'était bien le cadet des soucis d'Anabeth qui s'avança sur le toit du bâtiment principal du pensionnat. Elle parcourut les environs de regard mais ne se risqua pas à parler, au cas où quelqu'un se trouverait déjà là. Puis vint le moment où elle aperçut cette touffe de cheveux blonds éparpillés au sol. D'un pas déterminé, elle s'approcha de lui et constata qu'il fermait les yeux. Allons bon, qu'est ce qu'il foutait à glander sur le toit encore ? Elle s'agenouilla près de lui et au lieu de lui donner le baiser qui le réveillerait, elle se contenta de l'attraper par le col, le surprenant au passage. « C'est pas le moment de roupiller ! » Elle se mit à le secouer violemment, une expression contrariée sur le visage.

En vérité, il fallait se dire qu'Anabeth n'était pas si contrariée qu'elle le laissait paraître. Faute d'avoir un talent inné dans le théâtre, il fallait bien que ça serve à quelque chose. En attendant, elle voulait bien jouer encore une fois le rôle de petite amie vexée que son prince charmant ne soit pas venu la chercher à l'aéroport. « Ohé, ta jolie copine est de retour, tu pourrais te montrer plus enthousiaste quand même ! » Emily arrêta de le secouer dans tous les sens et finit par le lâcher. Elle plongea son regard rouge dans le sien et approcha son visage du sien pour plaquer ses lèvres contre les siennes dans un innocent baiser de retrouvailles. « Tu m'as manqué. » chuchota-t-elle contre ses lèvres.

Fiche par Miss Amazing

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sanctuary-of-heart.forumactif.org
Allen E. McDowell
Rebelle
Rebelle

avatar

× Rang : Mysterious Prince
× Pseudo : Hikari Relyse
× Messages : 58
× Age : 21
× Date de naissance : 17/04/1996
× Date d'inscription : 09/02/2013
× Nom complet : Allen Ludwig Elliot McDowell
× Âge : 18 ans
× Talents : Virtuose au piano et peut jouer de tous les instruments.
× Club : Talents cachés ▬ Président
× Avatar : Len Kagamine ▬ Vocaloid
× Crédits : Miss Amazing
× Couleur : RoyalBlue

Le Prodige
Relationship:
Liste des choses à faire:
Rêve:

MessageSujet: Re: A&A ♔ « Wish you were there. »   Lun 18 Fév - 16:31






Allen & Anabeth
Wish you where there


Voilà que deux mois étaient passés depuis l'incendie qui avait ravagé le pensionnat. Allen se souviendra toujours de la peur qu'il avait eu ce jour-là. Il avait aidé à évacuer le pensionnat, ce jour là il avait cherché ses amis dans tous le pensionnat afin d'être certain qu'ils soient saufs. Heureusement, il n'y eut ni blessé, ni mort. Les vacances d'été approchaient et le pensionnat allait être en rénovation. Allen du alors se rendre chez son oncle qui habitait au Japon tandis que sa bien-aimée due partir pour New York.
Ces deux là faisaient vraiment la paire, ils ne pouvaient s'empêcher de se lancer des défis qu'ils s'étaient juré de ne pas se parler durant les vacances. Pari assez idiot n'est-ce pas ?
Allen en avait souffert durant les vacances, son oncle Niji lui avait proposé plusieurs fois d'écrire des lettres à sa tendre mais le garçon ne voulait pas perdre ce défi. Donc deux mois passèrent sans qu'ils purent avoir des nouvelles de l'un et de l'autre.

Pour lui faire changer idées, son oncle Niji lui proposa donc un séjour à Gero pour profiter des sources thermales et des vertus de la campagne. Puis ils revinrent à Tokyo, un mois plus tard et Allen visita la ville et sorti en compagnie de son cousin et de sa cousine : Kiseki et Kaori.

L'homme qui avait désormais dix-huit ans était allongé sur le toit du plus haut bâtiment de l'école. Il faisait beau aujourd'hui, cela faisait deux mois qu'il n'avait remis les pieds au pensionnat et le voilà donc au coeur de l'établissement. La rentrée officielle était dans quelques jours. Il était plutôt en avance et en avait profité le matin pour aménager sa chambre. Il se demandait avec qui allait-il être le locataire cette année.
En vérité, il était venu au pensionnat ce matin pour se réinscrire mais surtout, quelques jours avant la rentrée afin d'être le premier avant Anabeth. Il avait vraiment envie de la voir.
Il devait être environ une heure et demie de l'après midi désormais et Allen profita du calme du pensionnat pour piquer un somme afin de digérer le repas assez gourmand qu'il avait pris dans un restaurant non loin de l'école. Il pensa à Anabeth, à sa longue chevelure argentée, à sa silhouette élancée, à son sourire puis à son regard écarlate. Chaque jour depuis qu'ils s'étaient quittés, il avait sans cesse pensé à elle. Il s'endormit après avoir fredonné l'air d'une musique qui lui rappelait ses parents...Lacie.

Tac, tac, tac...Ce bruit de talon, de pas assuré et confiant l'avait réveillé bien qu'il garda les yeux fermés. Qui possédait une démarche assez hautaine et fière ? Il avait la réponse sur le bout de la langue. Il entendit une voix qui lui était familière et étant à moitié réveillé, il ne comprit pas tout de suite les parole de son interlocuteur.
La personne le secoua afin de le réveiller, ou plutôt pour qu'il ouvre les yeux. Il grimaça mais garda toujours les yeux fermés. Il grogna car il détestait qu'on le dérange lorsqu'il voulait être tranquille

    ▬ Ohé, ta jolie copine est de retour, tu pourrais te montrer plus enthousiaste quand même !


A cette réplique il ouvrit les yeux et sourit. La fille de ses rêves venait d'apparaître devant ses yeux tel un ange descendu du ciel...
Bon restons sérieux et au revoir les scènes nyanyan. Son amoureuse s'empressa de déposer un baiser sur ses lèvres puis le regarda d'un air tendre qui le fit fondre intérieurement

    ▬ Tu m'as manqué.
    ▬ J'ai vu ça.


I
l avait répondu d'un air enjoué, se redressa et lui ébouriffa les cheveux. Il essayait de ne pas lui montrer mais il était vraiment heureux de la revoir. Elle n'avait pas changé sauf si parce qu'elle avait vraiment embelli. Elle était très belle avec son style d 'albinos. Il sortit de sa sacoche une pile de lettres liées grâce à un fil et le tendit à la jeune fille.

    ▬ Tiens, chaque jour je t'ai écris, mais j'ai réussi à m'empêcher de te les envoyer. Ce soir tu vas avoir de la lecture !


Il sourit alors timidement puis l'invita à s'asseoir à ses côtés. C'était vrai, chaque jour il lui avait écrit, un poème ou bien ce qu'il faisait, il lui demandait si elle allait bien, qu'elle lui manquait, qu'il avait hâte de la revoir...
Après qu'elle eut pris les lettres, il lui conta alors spontanément ses vacances, qu'il l'emmènerait un jour dans les sources d'eau chaude du Japon car c'était très relaxant et qu'elle s'y plaira etc. Il lui donna des nouvelles de sa famille puis lui retourna la question.

    ▬ Alors tes vacances ? J'espère que tu n'as pas trop pleurnicher en mon absence. Quoique, ça devait être drôle de voir ta tête toute bouffie !


Il éclata de rire, un joli rire plein de charisme. Il resta tout de même sur ses gardes, prêt à éviter tout coup qu'Anabeth voudrait lui donner.

    ▬ Oh fais pas cette tête ! tu sais bien que je rigole ! Eh puis, j'avoue que ça me manquait de t'embêter.


« We are just kid but, it is a real love. »



(C) MISS AMAZING

_________________

.: Royalblue :.


:: Fire Flower ::
 

:: Best Friends Forever ♥ ::
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
"Queen" Anabeth S. Emily
Actrice
Actrice

avatar

× Rang : THE QUEEN. ~ Bitch please, I'm fabulous. ♥
× Pseudo : MISS AMAZING. a.k.a. Kao'
× Messages : 64
× Age : 20
× Date de naissance : 23/01/1997
× Date d'inscription : 09/02/2013
× Nom complet : Anabeth Sharon Emily
× Âge : 18 ans
× Talents : Comédie & Athlétisme
× Club : Théâtre
× Avatar : Fujiwara no Mokou ▬ Touhou
× Crédits : Miss Amazing (moi. ♥)
× Couleur : Crimson
× Doubles comptes : Sara-Holly J.Ashford, la plus belle des rouquines. ♥

Le Prodige
Relationship:
Liste des choses à faire:
Rêve:

MessageSujet: Re: A&A ♔ « Wish you were there. »   Jeu 21 Fév - 22:17


Allen & Anabeth




Wish you were there
« Feel so alive, because here you are. »

MISS YOU SO MUCH. ♔ Il lui tendit ensuite une espèce de pile de lettres accrochées les une aux autres par un fil, lui expliquant qu'il s'agissait des lettres qu'il avait écrites chaque jour depuis leur séparation. « T'es vraiment bizarre toi... » fut son seul commentaire. Anabeth tentait de dissimuler la gêne qu'elle éprouvait face à tant d'attention, mais même pour la Queen, c'était difficile. Il venait de la prendre au dépourvu, comme chaque fois qu'ils se revoyaient après un long moment d'absence. Elle les attrapa et les posa près d'elle. Effectivement, elle aurait de la lecture ce soir... Allen décida ensuite de lui raconter ses vacances. Lui avait la chance d'avoir une famille qui l'appréciait, bien que ses parents soient morts dans de tragiques circonstances. Anabeth avait déjà eu l'occasion de rencontrer son oncle, sa tante et ses cousins... une famille un peu marginale certes, mais qui avait son charme d'un certain côté.

Et puis côté originalité, Emily était très bien servie avec ses cheveux blancs et ses yeux rouges. « Alors tes vacances ? J'espère que tu n'as pas trop pleurniché en mon absence. Quoique, ça devait être drôle de voir ta tête toute bouffie ! » Elle fronça des sourcils, outrée, tandis que lui se mettait à rire comme le gamin qu'il était. Elle lui mit un coup dans l'épaule qu'il n'esquiva qu'à moitié. « Raconte pas de conneries, t'as déjà vu un albinos avec une tête bouffie ? » répliqua-t-elle, visiblement vexée. Au fond, elle était amusée par cette situation, mais hors de questions de le montrer. Il continua de rire tout de même, bien que ce qu'elle venait de dire n'était pas tout à fait faux. L'avantage d'avoir cette "maladie" lui permettait d'être immusée contre les rougeurs comme le bronzage. Mais en contrepartie, elle se devait de protéger sa peau trop fragile face aux UVs. « Oh fais pas cette tête ! tu sais bien que je rigole ! Eh puis, j'avoue que ça me manquait de t'embêter. » Elle le regarda, feignant une moue vexée, puis se désintéressa du garçon.

De sa poche, elle sortit un flacon d'écran solaire haut de gamme, vendu en petites quantités à un prix astronomique. Elle s'en tartina les bras, le visage et le cou, pour terminer les jambes; qui constituaient toutes les parties de son corps exposées directement à la lumière du soleil. « New-York, c'est vraiment une ville à voie. » Elle commença son récit ainsi, et les souvenirs de l'été lui revinrent au visage. La galère de la première semaine, puis ce fameux casting où on l'avait repérée... jamais elle n'oublierait chacun des instants passés sur le continent américain. La Grosse Pomme avait été un rêve pendant longtemps, et maintenant qu'elle avait conquis Broadway, que ferait-elle ? « Je t'ai dit que j'avais eu le premier rôle ? C'est dingue, même moi j'arrive pas à croire que ce qui m'est arrivé était réel. » Elle pouffa. Anabeth savait qu'elle était la meilleure, qu'elle dépassait de loin tous les autres. Mais réussir dans le monde du spectacle aussi rapidement... elle était vraiment fière d'elle. « Monter sur scène devant un vrai public que tu connais ni d'Adam, ni d'Eve, j'te jure que c'est grisant. » Malgré ça, malgré le temps passé sous le feu des projecteurs, malgré la distance... il n'était pas passé une seconde sans que son esprit ait vagabondé en direction de son petit ami.

Elle se rappela s'être de nombreuses fois demandé ce qu'il pouvait bien faire, ce à quoi il pensait à l'instant, avec qui il était... Bien qu'elle ne puisse même pas se l'avouer à elle-même, Anabeth s'en était mordue les doigts, de cette longue absence. Cette sorte de hiatus qu'ils avaient décidé de mettre après l'incendie. « Deux mois... j'aurais jamais pensé que c'était aussi long. » murmura-t-elle, pas suffisamment fort pour qu'il n'entende pas. Elle s'appuya nonchalamment sur Allen et ferma les yeux, incapable de regarder le ciel comme lui le faisait si souvent. « Je t'ai manqué ? » Un sourire se dessina sur son visage. Elle aimait se sentir admirée, mais encore plus aimée. Les gens n'aimaient pas spécialement miss Emily mais peu importait, les plus importants l'adoraient et c'était tout ce qui comptait. Aussi pensa-t-elle qu'il fallait qu'elle appelle Grace pour la prévenir de son arrivée... quoiqu'elles se verraient dans leur chambre commune dans la soirée alors sans doute ferait-elle mieux d'attendre. L'actrice était sa meilleure amie, et la seule fille qu'elle élevait à son niveau de reine, ce qui n'était pas peu dire. Grace lui manquait, c'était tout de même terrible.

Elle reporta ensuite son attention sur Allen. Lui n'avait pas vraiment changé, si ce n'était que sa peau semblait plus mate qu'auparavant et que ses cheveux avaient poussé. Son visage faisait plus mature, sans doute parce qu'elle ne l'avait pas vu pendant deux mois durant. Aussi supposait-elle qu'il avait grandi, comme toujours, et que même avec des talons de 10 cm, elle n'arriverait plus à le dépasser. Bah, elle trouverait toujours une solution pour l'embrasser, ça n'était pas un problème. D'ailleurs, elle ne se fit pas prier. Ne laissant plus son esprit contrôler, elle l'attrapa par le col et l'attira à elle pour lui offrir un baiser. Un vrai cette fois. Loin des petits bisous qu'elle lui donnait de temps à autres. Un baiser d'amoureux, un baiser "pour les grands". Lentement, elle se redressa sur ses genoux pour finir penchée sur lui, sans pour autant les faire basculer dans une position inconfortable. Les élans de "tendresse" d'Emily étaient assez surprenants, ce qui sembla étonner Allen tout d'abord. Mais il se calma et répondit amoureusement aux attentes de sa belle, allant même jusqu'à passer une main tendre dans sa chevelure soyeuse. Elle grimpa presque sur lui, allant se caler confortablement sur son torse, une jambe de part et d'autre de l'une des siennes. Bref, il lui avait manqué, ce beau blond.

Presque à contre-cœur, elle se détacha de lui et se mordit la lèvre inférieure, satisfaite. C'était comme une sorte de signe dans sa tête, qui venait de lui dire « C'est bon Ana', ton prince est de retour dans ta vie. » Quoique ça n'était pas comme s'il l'avait réellement quittée à vrai dire. Profitant de leur position assez proche, elle l'entoura de ses bras et alla nicher sa tête dans son cou. Sa présence, sa voix et son parfum lui avaient manqué plus qu'elle ne l'avait pensé, et elle resta un moment accrochée à lui avant de souffler un « Je t'ai dit que tu m'avais manqué ? » dont elle n'attendait aucune réponse puisqu'elle savait très bien que oui. D'un seul coup, cette douce pulsion avait pris le contrôle de son corps, et elle put constater comment les gestes pouvaient dire plus que les mots, occasionnellement.

Fiche par Miss Amazing

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sanctuary-of-heart.forumactif.org
Allen E. McDowell
Rebelle
Rebelle

avatar

× Rang : Mysterious Prince
× Pseudo : Hikari Relyse
× Messages : 58
× Age : 21
× Date de naissance : 17/04/1996
× Date d'inscription : 09/02/2013
× Nom complet : Allen Ludwig Elliot McDowell
× Âge : 18 ans
× Talents : Virtuose au piano et peut jouer de tous les instruments.
× Club : Talents cachés ▬ Président
× Avatar : Len Kagamine ▬ Vocaloid
× Crédits : Miss Amazing
× Couleur : RoyalBlue

Le Prodige
Relationship:
Liste des choses à faire:
Rêve:

MessageSujet: Re: A&A ♔ « Wish you were there. »   Ven 5 Avr - 16:54






Allen & Anabeth
Wish you where there

Allen avait bien vu la gêne dans le regard d'Anabeth lorsqu'elle prit le paquet de lettres dans les mains. Elle voulait dissimuler à qu'elle point elle était heureuse de voir qu'Allen avait pensé à elle chaque jour d'été. Le blondinet essaya lui aussi de masquer un peu ses sentiments, il était raide dingue d'Anabeth, ça crevait les yeux. Mais il s'était dit que rester des gamins encore un temps n'était pas si mal. Il regarda son amie qui sortit un flacon d'écran solaire haut de marque dont le prix était exorbitant, elle s'en étala sur certaines parties du corps. Anabeth était une fille albinos et donc, elle était très sensible au soleil. Allen se souvint que lorsqu'ils étaient petits, son amie avait souvent une grande capeline sur la tête afin de la protéger des rayons du soleil.


    ▬ New-York, c'est vraiment une ville à voir. Je t'ai dit que j'avais eu le premier rôle ? C'est dingue, même moi j'arrive pas à croire que ce qui m'est arrivé était réel. Monter sur scène devant un vrai public que tu connais ni d'Adam, ni d'Eve, j'te jure que c'est grisant.


Allen se mit à sourire, il l'imaginait sur la scène, un peu tremblante mais sûre d'elle. Voilà comment elle était. Il savait qu'elle n'aurait jamais montré sa peur et qu'elle aurait tout donner sur scène.L'un de ses plus grands rêves quand elle était petite, était qu'elle voulait devenir une grande actrice. Son jeu de rôle était impeccable, sa diction collait très bien aux personnages qu'elle incarnait. Il fut d'autant plus heureux lorsqu'elle lui révéla qu'elle avait eu le premier rôle. Il applaudit dans ses mains et se mit à rire.

    ▬ Félicitation Lily ! J'ai hâte de te voir sur scène, tu as intérêt à me donner des places VIP ! Ce serait bien d'inviter Rayan et Grace, non ?


Il leva la tête vers le ciel. Il avait vraiment hâte de voir ces deux fous furieux. Ils étaient si drôles ensembles. Allen avait aussi eu des pensées pour Rayan lorsqu'il allait sur le balcon de leur appartement durant leur séjour à Gero pour admirer le coucher du soleil. Il s'était remémoré l'année passée, sa rencontre avec Rayan, ses retrouvailles avec Anabeth et toutes ses autres rencontres. Il se demanda alors qui allait-il rencontré cette année, si les gens de l'année dernière allaient revenir. Et si son meilleur ami ne revenait pas ?
Allen se promit que si Rayan ne revenait pas, il viendrait le tirer hors de chez lui, bon, il ne connaissait pas son adresse mais allait tout faire pour qu'il revienne. Soudainement, il se remémora lors discussion au début d'année. Rayan lui avait dit qu'il était comme un oiseau emprisonné dans une cage dorée...
Allen soupira de tristesse, il se dit qu'il n'allait tout de même pas obliger son ami à faire ce qu'il ne veut pas faire.

    ▬ Je t'ai manqué ?


Allen revint sur terre, Anabeth avait posa sa tête sur son épaule. Ce dernier avait terriblement envie de l'embrasser mais se retint. Deux mois c'était assez long, mais, c'est un exploit car Anabeth ne s'en était pas lassée. C'était amusant car en deux mois,il s'était passé pas mal de choses dans la vie d'Allen : Les vacances.
Allen avait encore grandi, il faisait à présent un mètre quatre-vingt six, il avait gagné six centimètres par rapport à l'année dernière. Décidément, ce garçon était encore en pleine croissance, mais il ne pourrait sûrement pas dépasser son oncle Niji qui faisait un mètre quatre vingt dix voir quatre-vingt quinze. Sa femme était grande elle aussi, un mètre soixante quinze par là. Famille de géant se disait Allen.
Emporter par ses sentiments et son impatience, Anabeth attrapa le col d'Allen et l'embrassa fougueusement. Le blondinet devait avouer que ce n'était pas déplaisant et aimait bien la version tigresse d'Anabeth qui la rendait encore plus séduisante que d'habitude.
Allen avait l'habitude que son amie lui refusait des baisers et c'est la voir dans cet état d' "amoureuse à 500%" le surpris. Mais, l'amour prit le dessus et il lui répondit de la manière dont elle souhaitait : un vrai baiser.
C'était mieux que tout, tout tout tout. Magique, fantastique, féerique ! Non les mots étaient bien trop faibles pour définir cette sensation. Anabeth, emportée par ce baiser, commença à monter sur Allen, allant presque à le déshabiller. Cela aurait pu déraper mais bon, pas au pensionnat quoi.
La jeune fille recula bien que la déception se lisait clairement sur son visage, elle aurait bien voulu continuer ça s'était sûr mais d'un autre côté, elle semblait aussi heureuse d'avoir pu échanger un bon moment avec la personne qui lui était le plus cher au monde. Cette dernière, profitant de la situation, s'accrocha au cou d'Allen et posa sa tête sur son épaule. Elle lui redemanda si elle lui avait manqué, comme si elle voulait l'entendre dire : « oui bien sûr que tu m'as manqué. »
Phrase que chaque amoureux ou amoureuse voudrait entendre dire l'être aimé. Mais Allen ne lui fera pas ce plaisir et préféra répondre par un baiser, cette fois-ci plus rapide mais tout aussi doux.

    ▬ Eh bien ! Ca fait deux mois qu'on ne s'est pas vu mais on dirait que ça fait un an ! Oh d'ailleurs, tu as le bonjour de Kiseki et Kaori


Le blondinet s'étira et se leva, il faisait beau et il avait envie de bouger un peu. Dire qu'il repensait au pensionnat à chaque instant durant les vacances. Il avait passé l'une des meilleures années de sa vie et elle restera à jamais dans sa mémoire. Il jeta un regard vers la cour déserte, dire que c'était là qu'il avait rencontré Rayan qui était devenu son meilleur ami. Il tourna la tête et regarda en direction de la salle de bal, là il avait retrouvé sa Lily.
Il s'était souvent demandé si ce n'était un hasard que son oncle l'avait envoyé ici. Il leva à présent la tête vers le ciel et semblait y chercher quelqu'un. Une pensée vers ses parents passa dans sa tête puis son attention se posa sur son amie.

    ▬ Dis moi, tu as revu Grace et Rayan ? Je me demande s'ils vont revenir. Sinon, je peux toujours demander à partager ma chambre avec toi ~ ♥


Il s'était brusquement rapprocher d'Anabeth et lui avait chuchoter la phrase de manière sensuelle, puis il recula rapidement pour ne pas se prendre un coup. Il la regarda et lui fit un clin d'oeil :

    ▬ Huhu, je crois qu'à force de rester avec Oncle Niji, je vais devenir comme lui.






« We are just kid but, it is a real love. »



(C) MISS AMAZING

_________________

.: Royalblue :.


:: Fire Flower ::
 

:: Best Friends Forever ♥ ::
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
"Queen" Anabeth S. Emily
Actrice
Actrice

avatar

× Rang : THE QUEEN. ~ Bitch please, I'm fabulous. ♥
× Pseudo : MISS AMAZING. a.k.a. Kao'
× Messages : 64
× Age : 20
× Date de naissance : 23/01/1997
× Date d'inscription : 09/02/2013
× Nom complet : Anabeth Sharon Emily
× Âge : 18 ans
× Talents : Comédie & Athlétisme
× Club : Théâtre
× Avatar : Fujiwara no Mokou ▬ Touhou
× Crédits : Miss Amazing (moi. ♥)
× Couleur : Crimson
× Doubles comptes : Sara-Holly J.Ashford, la plus belle des rouquines. ♥

Le Prodige
Relationship:
Liste des choses à faire:
Rêve:

MessageSujet: Re: A&A ♔ « Wish you were there. »   Lun 16 Sep - 21:36


Allen & Anabeth




Wish you were there
« Feel so alive, because here you are. »

NEED YOU SO MUCH. ♔ Elle eut droit à un nouveau baiser, plus furtif cette fois, mais qu'elle alla chercher en avançant son visage pour faire durer l'instant. Néanmoins, elle fit la moue en constatant que la réponse ne s'arrêtait pas à ce contact, mais résidait bien dans des paroles qui ne tardèrent pas à franchir les appétissantes lèvres du musicien. Anabeth ne connaissait pas bien les cousins d'Allen, et leur bonjour lui passait largement par-dessus la tête ; surtout lorsqu'elle se disait qu'eux avaient pu profiter de son Allen pendant les deux longs mois qu'elle avait passés hors du pays du soleil levant. C'était un peu gonflé de sa part d'avoir de telles pensées quand on savait que ça avait été avant tout son choix de partir seule à New-York, et elle y aurait bien emmené son petit ami si seulement il n'avait pas des obligations envers sa famille. Obligations positives et purement sentimentales ; mais des obligations quand même. « On se serait bien amusés à New-York, tous les deux. »[/b] lâcha-t-elle. D'un naturel plutôt égoïste, Emily avait mal supporté le fait qu'il ait choisi de passer son été chez son oncle Niji au lieu de venir avec elle, mais à force de réfléchir – elle en était tout à fait capable malgré ses notes scandaleuses – Anabeth avait fini par conclure que c'était normal. Sa valeur de la famille était très différente de celle de son petit ami, dans la mesure où lui s'était toujours très bien entendu avec eux tandis qu'elle entretenait des rapports très froids avec les siens. Mais ils n'avaient pas reçu la même éducation, et l'amour inconditionnel des McDowell était loin, très loin du rejet des Emily.

Anabeth se reposa sur l'épaule d'Allen, sur lequel elle était toujours assise, et enroula ses jambes autour de sa taille. En posant ses mains sur son torse, elle avait pu sentir les abdominaux de son copain, constatant avec plaisir qu'il n'était pas passé à côté d'un peu de sport durant son été. Persuadée qu'il avait également dû grandir, elle soupira et haussa les épaules pour elle-même : maintenant, elle devrait faire plus attention quand ils se promèneraient ensemble, car il était hors de questions que d'autres nanas en chaleur s'approchent de son copain. « Dis moi, tu as revu Grace et Rayan ? » lui demanda ce dernier, tandis qu'elle répondait d'un hochement négatif de la tête, secouant ses longs cheveux blancs qui avaient beaucoup poussé ces derniers temps, venant facilement lui frôler les fesses. « Je me demande s'ils vont revenir. Sinon, je peux toujours demander à partager ma chambre avec toi ~ ♥ » D'un naturel très sensible des oreilles – et Allen le savait, la Reine supportait très mal que l'on lui murmure des paroles, surtout en chuchotant. Une plainte lui échappa tandis qu'elle se détachait avec rapidité de l'étreinte de son camarade, qu'elle regarda droit dans les yeux, la mine contrariée. « MAIEUH ! Tu sais très bien que je déteste ça ! » s'exclama-t-elle, ses yeux rouges lançant des flammes en direction du beau jeune homme qui se trouvait devant elle.

N'importe quelle fille aurait fondu face à ce ton aussi aguicheur, suivi du clin d'œil irrésistible qui suivit. Allen avait un charme naturel devant lequel Anabeth elle-même ne pouvait résister... mais elle n'était pas n'importe quelle fille, et au lieu de lui sauter dessus pour l'embrasser avec fougue, elle se contenta de croiser les bras sur sa poitrine et desserrer ses jambes autour de la taille du jeune homme. « Aah dis pas ça, il est trop flippant ton oncle ! Des fois je me demande comme ta tante arrive à supporter ça au quotidien... » Parmi le peu de gens qui étaient parvenus à gagner le respect d'Anabeth, Juliet Kagami était très bien classée. La Reine se retrouvait énormément dans cette femme, qui à ses yeux alliait toutes les qualités qu'une diva pouvait avoir. Et la drôle de relation qu'elle entretenait avec son mari avait toujours étonné l'albinos. Cette dernière se laissa à nouveau tomber sur son ami, fermant les yeux cette fois-ci alors qu'elle de reposait entièrement sur son épaule. « Je suis jet-laguée. » annonça-t-elle, comme si ça ne se voyait pas. Elle avait tenu à voir son amoureux avant de monter se coucher dans sa chambre, mais désormais elle se rendait compte qu'elle n'avait même pas la force de redescendre les escaliers dans l'état actuel.

fiche par MISS AMAZING.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sanctuary-of-heart.forumactif.org
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: A&A ♔ « Wish you were there. »   

Revenir en haut Aller en bas
 

A&A ♔ « Wish you were there. »

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Prodiges Pensionnat V2 ::  :: Entrée & Cour-
Codage de Miss Amazing, PA de Kuru' / Contexte imaginé par Kurusu Black'Shouu.Le plagiat est puni par la loi, veuillez donc bien respecter notre travail et ne rien copier sans autorisation.