Partagez | 
 

 Une journée qui se termine en cours, génial pour mon sommeil... [Pv: Akira B.]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Yuugi Fijimaru
Professeur
Professeur

avatar

× Pseudo : Tchii/Toad
× Messages : 13
× Age : 18
× Date de naissance : 16/12/1998
× Date d'inscription : 13/02/2013
× Nom complet : Yuugi Fijimaru
× Âge : 24 ans
× Talents : Maîtrise d'armes de toute sorte & Connaissance de toutes les armes
× Avatar : Shura Kirigakure ▬ Ao no Exorcist
× Crédits : By me o/
× Couleur : #FFCC99
× Doubles comptes : Sebastien Kojiru, Tadase

Le Prodige
Relationship:
Liste des choses à faire:
Rêve:

MessageSujet: Une journée qui se termine en cours, génial pour mon sommeil... [Pv: Akira B.]   Sam 16 Fév - 14:34


Une journée qui se termine en cours, génial pour mon sommeil...

Yuugi & Akira

Ce fut un samedi, il n’y avait normalement pas de cours prévu et pas non plus d’élèves pour venir vous déranger, en clair rien n’allait casser la sieste de Yuugi…Ai-je vraiment dit rien ? Nous allons la refaire, vous connaissez les réveils ? Bien sûr quelle évidence franchement. Et bien le réveil, c’est pratique ou c’est vraiment saoulant, dans le cas de Yuugi cela dépend des jours. Quand elle doit faire cours cela lui sert bien pour ne pas être en retard et inversement si elle profite d’une journée sans cours pour faire la grasse matinée, quand un réveil sonne et que la blonde-rouquine casse son sommeil, cela donne cette situation.

Il devait être environ 8h du matin, la jeune femme dormait profondément couverte par sa grosse couverture, il n’y avait aucun bruit même pas celui d’un mouche. Quand soudain, un mécanisme se déclencha, le son ce fut à peine entendre qu’un revolver se pointa droit dessus et lâcha une de ses balles en moins de dix secondes. Le réveil maintenant en morceau, la jeune femme sortie de son lit en soufflant sur la fumée de son arme. Et oui, un professeur d’arme comme Yuugi peut garder n’importe quelle arme dans son lit même un lance-roquette pouvait s’y trouver. Ne trouvant plus le sommeil, elle décida de passer au gymnase du pensionnat, histoire de trouver de quoi s’occuper, car après tout le sommeil n’allait pas revenir avant des heures. La jeune de femme partie alors se changer en attachant la sangle de son sabre derrière son dos, elle plaça le revolver à sa ceinture. Elle ferma la porte de sa chambre à clé et se mise à gambader dans les couloirs de la pension. Comme à son habitude, ses passages dans les couloirs étaient toujours suivis de près. Soit les élèves qui croisaient sa route étaient intrigués, soit ils craignaient et j’en passe le reste. En arrivant au gymnase, Yuugi se dirigea aussi vers la sorte de placard qui lui servait à ranger ses armes et en plus de ce placard sa chambre gardait également un certain nombre d’armes, les plus petites disons. C’est donc en joignant la porte qu’elle aperçue une bande de élèves qui cherchaient à faire je ne sais quoi avec la porte blindée, la jeune femme s’approcha discrètement de la bande et dégaina son sabre pour le pointer aussitôt vers la nuque d’un des élèves. Voyant le sourire plus ou moins effrayant de la prof’, l’élève commença à trembler de partout et ceux qui l’accompagnaient furent à la foi figés et en même temps obsédés par la magnifique poitrine de la jeune femme. Regardant le sourire aux lèvres, la jeune femme s’adressa aux élèves d’une manière séductrice et effrayante.

"Dites-moi vous trois si vous avez vraiment envie de voir l’intérieur de ce placard, allez-y." Puis en ajustant le côté tranchant du sabre : "Mais attendez-vous à ne plus connaitre le sens du mot « vie »."

Sur ces paroles, les trois élèves partirent comme des flèches en s’excusant mille et une fois auprès de la jeune femme, cette dernière soupira en rangeant son arme. Ces élèves-là étaient tellement pathétiques, d’ailleurs Yuugi se demandait pour quelle raison se trouvaient-ils devant sa porte. Essayant de ne plus de poser de question, elle regarder les différentes portes de placards du Gymnase et ouvrit la sienne pour entrer. Elle venait de se souvenir qu’elle avait une dizaine armes qui possédaient des pièces endommagés, en même temps il fallait dire que Yuugi n’y allait pas doucement, mais les armes qui lui avaient confectionnés, étaient fabriquées exprès pour la jeune femme. Non pour une fois, le problème ne venait pas d’elle, de plus ce n’était que des armes automatiques. Donc, Yuugi sortie ces quelques armes de son rangement pour s’installa sur le sol lisse du gymnase. Assise en tailleur, la jeune femme commença à démonter un pistolet d’origine italienne semi-automatique, vous ne connaitrez pas les détails maintenant. De la plus petite pièce à la plus grande, Yuugi changea toutes les pièces usées par de nouvelles pièces et commença à remonter l’arme. Alors qu’elle termina sa première révision de la journée, des pas se furent entendre par l’oreille fine de la jeune femme. Cette dernière se leva subitement et re-pointa pour la troisième fois de la journée avec trois armes différentes le pistolet italien sur un jeune homme aux cheveux blonds. Elle n’avait rien calculé, mais la pointe du pistolet se trouvait en plein sur le front du garçon. La jeune femme baissa son arme et passant sa main dans ses cheveux, elle déclara :

"Mais qu’est-ce que vous avez tous à venir à ma rencontre aujourd’hui ?"

Bon d’accord les autres abrutis n’étaient pas venu à sa rencontre c’était plutôt l’inverse, mais voilà Yuugi aimait bien résumer les choses rapidement. La jeune femme reporta son attention sur le jeune homme en remarquant…Qu’il était toujours là. Alors cela ne présageait rien de bon, s’il était encore là c’est qu’il y avait une raison. La jeune femme soupira et finit par lui demander :

"Je peux savoir ce qui te bloque ici ?"

By Tchii


_________________


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Akira Black'Jack
Sportif
Sportif

avatar

× Pseudo : Kuru'
× Messages : 49
× Date d'inscription : 13/02/2013
× Nom complet : Akira Black'Jack
× Âge : 17 ans
× Talents : Spécialisé dans les sports de combat
× Club : A voir
× Avatar : Naruto Uzumaki
× Crédits : Kuru'
× Couleur : Peru
× Doubles comptes : Kurusu Black'Shouu / Edouard Nightray

Le Prodige
Relationship:
Liste des choses à faire:
Rêve:

MessageSujet: Re: Une journée qui se termine en cours, génial pour mon sommeil... [Pv: Akira B.]   Dim 17 Fév - 23:07


❧ Yuugi & Akira

Je serais le meilleur.
C'est pourtant une évidence flagrante. J'ai tout pour moi. L'argent, la beauté et je fais partie de l'élite. Je suis dans la pension la plus prestigieuse. Pourtant il me manque encore quelque chose. Il faut que je m'améliore. Pour qu'aucun ne puisses me surpasser, me dépasser. Pour ça je dois m'ouvrir d'avantage. C'est d'ailleurs cette raison qui me poussa à en arriver à la décision suivante ; prendre des cours particulier. Je ne suis pas du style à être à fond dans mes études, de toute façon, j'arrive a avoir de bons résultats trop facilement, c'est cette manie avec Sara d'être toujours en compétition qui m'a appris à avoir des connaissances et suffisamment d'intelligence pour ne suivre les cours qu'à moitié ; l'autre moitié étant réservé à mes jeux avec ma rouquine.
Hors pour justement m'éloigner un maximum des cours basiques et sans aucuns intérêts, j'eu la géniale idée de travailler mon talent. Enfin non pardon, de travailler un nouveau talent. Je maîtrise les sports de combat à la perfection, j'ai toujours vécu dedans en même temps. C'est ce don qui m'a d'ailleurs permis d'être ici, en plus de mes résultats scolaires, et qui m'a aussi mené à la tête du club d'aïkido, sport que j'affection tout particulièrement. Le sport c'est une passion. Une envie. Que je suis et poursuis depuis tout petit. Mais au delà de tout ça, c'est aussi un lien qui me rattache à mon défunt frère. Qui me manque terriblement aujourd'hui. Heureusement que ma princesse capricieuse est là, c'est pratiquement grâce à elle que je tiens. Je lui doit énormément, je le sais, mais j'ai bien trop de fierté pour l'avouer.

Après avoir mûrement réfléchi à la question, je me demandais encore dans quoi je pourrais de nouveau m'aventurer. J'aurais pu demander à Sara de devenir ma prof particulière et de m’inculper toutes les techniques de l'art, mais ce n'était pas mon truc, mais si c'était tentant de la voir dans ce rôle. Autant j'adorais la voir dessiner, autant je ne me voyais pas du tout le faire. Je suis quelqu'un qui bouge tout le temps, qui a besoin de ce défouler, reste calmement assis à un bureau et peintre ? Non merci.
Je m'étais dirigé vers le gymnase, je ne saurais dire pourquoi. Ce n'est pas là-bas que je fais mon sport et il n'y a surement rien d'intéressant, pourtant je m'y rendis. J'étais à la recherche. De quoi ? De ce que je pourrais apprendre.

Un éclair flamboyant me frappa.
Je ne rentra pas tout de suite dans le gymnase, profitant encore un peu de l'air rafraichissant de cet fin d'été. J'étais près de la porte à peine entre-ouverte. Ce lieu possédait plusieurs entrées. Des pensionnaires étaient déjà à l'intérieur, ce qui m'incita à faire chemin-retour. Désolé, mais la compagnie avec des guignols c'est pas mon truc. Des élèves qui cherchent à espionner l'un des placards des profs dans son dos, c'est la loose. De nos jours, les gens n'avaient plus du tout d'imagination ! Mes pauvres garçons, face à mon superbe duo avec Sara, vous ne feriez pas le poids. Je m'apprêtais à repartir, quand la prof en question fit son apparition. Plaçant son sabre au niveau de la nuque d'un des trois abrutis et sortant une réplique que je qualifiais d'amusante ; « Dites-moi vous trois si vous avez vraiment envie de voir l’intérieur de ce placard, allez-y. Mais attendez-vous à ne plus connaitre le sens du mot vie ». Quand elle se donna des airs séductrices et stricts à la fois, cette prof était marrante. Mais elle restait une prof. Et je crois que je n'ai jamais eu l'occasion de m'en prendre à elle.

Ils détalèrent comme des mauviettes ! Mon dieu que les adolescents avaient perdu de leurs valeurs. Je regarda cette prof, assise là dans un gymnase, manipulant des armes que jamais je ne saurais manier. Jamais j'ai dit ? Que je suis bête ! Là voilà. La prof qui me donnerait les cours que je désire. La maîtrise des armes à toujours été quelque choses que j'aurais aimé faire, ici c'était autorisé, pourquoi donc ne pas en profiter ? Qui plus est de tous les professeurs, c'est peut-être la seule avec qui je me vois délirer. Je suis certain que l'avoir en prof particulier pourrait ce montrer être une expérience assez marrante, en plus d'un apprentissage personnel. Une seconde, c'est ce qu'il fallait entre mon temps de réaction et le fait que je me déplace enfin dans le gymnase en direction de la femme aux cheveux de deux couleurs.
Comme je pouvais l'attendre, elle se retourna d'un coup et je me retrouva avec un flingue en plein au milieu du crâne. Ben dite, si je ne la connaissais pas en tant que prof et qu'on se serait trouvés dans un autre lieu, j'aurais pu faire une crise cardiaque avec cette réaction abusive. Elle était agacée, disait-elle, des gens qui venait à sa rencontre. Bah .. Qu'est-ce que j'en avais à faire ? C'était son problème, pas le mien. Finalement, remarquant que j'étais toujours en face d'elle, elle me demanda ce que je voulais. À sa manière. Pensait-elle vraiment que je serais parti en courant parce qu'elle m'avait montré pourquoi elle enseignait les armes ? La bonne blague.

    - Ce qui me bloque ? Rien, je suis fasciné par votre poitrine surement, annonçais-je en rigolant, puis enchaînant plus sérieusement, je veux que vous me donniez des cours particuliers.


Pourquoi tourner autour du pot ? Autant lui dire clairement ce que je voulais. C'était comme ça une perte de temps en moins. Je lui avais affirmer ce que je voulais, sans lui demander si elle voulait bien me les donner, car quand je veux quelque chose je fais tout pour l'avoir. Si elle venait à refuser, je serais me montrer convaincant, peu importe le pourquoi du comment.


© Code de Kuru'

_________________

Sara & Kira' ♥ :
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yuugi Fijimaru
Professeur
Professeur

avatar

× Pseudo : Tchii/Toad
× Messages : 13
× Age : 18
× Date de naissance : 16/12/1998
× Date d'inscription : 13/02/2013
× Nom complet : Yuugi Fijimaru
× Âge : 24 ans
× Talents : Maîtrise d'armes de toute sorte & Connaissance de toutes les armes
× Avatar : Shura Kirigakure ▬ Ao no Exorcist
× Crédits : By me o/
× Couleur : #FFCC99
× Doubles comptes : Sebastien Kojiru, Tadase

Le Prodige
Relationship:
Liste des choses à faire:
Rêve:

MessageSujet: Re: Une journée qui se termine en cours, génial pour mon sommeil... [Pv: Akira B.]   Sam 2 Mar - 12:43


Une journée qui se termine en cours, génial pour mon sommeil...

Yuugi & Akira

C’était quoi le truc prévu après la révision des armes automatiques, déjà ? Ah oui, dormir. Dans ce cas expliquez-moi pourquoi Yuugi avait l’impression qu’elle ne reconnaîtra pas le sens du mot « dormi » aujourd’hui ? Moi, je vais vous le dire. Un élève qui reste planté sur place comme une fleur sans bouger, sans flipper « extérieurement » et j’en passe, n’était pas comme ça pour ce dire « Tient, aujourd’hui je suis un pot de rose.. ». Et bien non, ça ne marchait pas comme ça et encore moins dans ce pensionnat. Suite à la question de la professeur d’arme, le jeune blondinet lui répondit de manière assez marrante au départ puis plus sérieuse après.

- Ce qui me bloque ? Rien, je suis fasciné par votre poitrine surement, je veux que vous me donniez des cours particuliers.

Il voulait des cours particulier hein ? Alors ça c’était à la fois intéressant et à la fois étrange, qu’elle envie subite avait pu le faire décider de cela ? En tout cas cela ne préoccupait pas plus que ça la jeune femme. Avoir un élève particulier, cela arrivait très rarement à la jeune femme et elle n’avait encore jamais fait de cours particulier dans ce pensionnat-là. La jeune femme croisa ses bras sur sa poitrine, elle afficha un sourire assez simple et lui déclara :

"J’approuve ce que tu dis, il m’a fallu des années pour avoir une telle paire."

Bien sûr, Yuugi avait dit cela pour se payer la tête du jeune blondinet. Elle n’allait pas répondre à sa demande de cours particulier maintenant, mais cela ressemblait plutôt à une détermination qu’autre chose. La jeune femme se rassit au sol sans rien dire et continua sa petite révision d’arme, elle attrapa cette fois un de ses pistolets favoris, ce dernier avait une couleur assez rosée et il était amusant pour la jeune femme de le recharger avec une certaine vantardise. Yuugi eut donc une assez bonne idée, pourquoi ne pas tester le jeune élève à la pratique. Après tout, il voulait des cours particuliers, alors autant la jouer balèze d’entrée de jeu. La jeune femme se releva et mit sa main dans sa poche, elle s’était rappeler qu’elle avait les balles de cette arme depuis hier et elle avait totalement oublié de les retirer. D’un clique, elle sorti la partie où devaient être placés les balles, puis elle referma en un mouvement. Plaçant le revolver hors de son proche champ de vision, elle ferma les yeux et appuya sur la détente. La balle tirer se retrouva au centre d’un carton qui traînait là, elle tendit aussitôt l’arme à l’élève. En le regardant droit dans les yeux, elle lui déclara :

"Ah toi de me montrer si tu en vaux la peine, je veux que tu tires sans reculer d’un seul mini-mètre."

La fin allait lui semblait idiote, mais les armes de Yuugi étaient assez puissantes au niveau des tirs. La jeune femme avait dû s’entrainer plus d’une fois quand elle était petite pour pouvoir en arriver là. Même-ci, l’élève arrivait à ne pas bouger, Yuugi serait tout du même obliger de lui faire subir des entrainements physique spécialement pour cela.

By Tchii


_________________


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Akira Black'Jack
Sportif
Sportif

avatar

× Pseudo : Kuru'
× Messages : 49
× Date d'inscription : 13/02/2013
× Nom complet : Akira Black'Jack
× Âge : 17 ans
× Talents : Spécialisé dans les sports de combat
× Club : A voir
× Avatar : Naruto Uzumaki
× Crédits : Kuru'
× Couleur : Peru
× Doubles comptes : Kurusu Black'Shouu / Edouard Nightray

Le Prodige
Relationship:
Liste des choses à faire:
Rêve:

MessageSujet: Re: Une journée qui se termine en cours, génial pour mon sommeil... [Pv: Akira B.]   Lun 8 Juil - 20:47


Yuugi & Akira
« On ne force pas une curiosité, on l’éveille. »


Une journée qui se termine en cours, génial pour mon sommeil... -de Yuugi
Pas de prise de tête, pas d'insulte et pas d'heures de colle. C'est ça qui est bien avec les professeurs aux matières particulières ; ils sont eux-mêmes assez spécial en leur genre. Bien qu'avec tout autres enseignant ayant une matière tout ce qu'il y a de plus basique je me serais déjà retrouvé en salle de permanence pour ma remarque déplacée, là, j'étais encore dans le gymnase et je reçu même une réponse avec un sourire simple. Aucune vexation, aucune honte, pas que j'en ai quelque chose à faire, mais c'est agréable pour une fois, ça me prouve que j'aurais un large choix de réactions et provocations avec elle. En évitant de ne trop abuser, c'est pas qu'elle m'intimide ou autre connerie du genre, mais j'ai pas envie de me retrouver avec une balle dans le crâne si vous voyez ce que je veux dire.

- J’approuve ce que tu dis, il m’a fallu des années pour avoir une telle paire.
- Et quel superbe résultat.

C'est bien connu ; les grosses poitrines attirent les hommes et je ne fais pas exception à la règle. Autant dire que je suis même répertorié dans les grands dragueurs de cette pension. Forcément, il fallait que je lui fasse ma réflexion sur sa paire à elle, et ce ne sera pas ma dernière si elle devient ma prof particulière. Je pourrais même me servir d'elle avec Sara. Elle qui est jalouse dès que je m'approche d'une autre fille qu'elle. D'ailleurs ce comportement était, autrefois, ce qui me dérangeait chez elle. Ça l'a rendait bien trop capricieuse, manipulatrice et chiante, tout ce que je détestais à l'époque, il faut croire que les choses ont bien changé, jamais je n'aurais pensé, il y a quelque années, être aussi proche d'une fille, dite, pourrie gâtée.

Néanmoins, ce n'était ni le moment, ni le lieu pour être nostalgique. De toute façon, l'enseignante d'arme, ne m'en donna pas l'occasion ; elle me fit une magnifique démonstration de ses talents. D'un clic et d'un clac, des mouvements d'une vitesse qui m'impressionna, elle braqua son arme à la teinte légèrement rosée sur un carton et tira dessus, touchant bien évidement son centre. Chose à noter ; elle n'avait absolument pas bouger et s'il y a bien une chose que je savais était la force de certaines armes lors d'un tir. Oui, elle est douée.

- À toi de me montrer si tu en vaux la peine, je veux que tu tires sans reculer d’un seul mini-mètre.
- T'inquiètes mamie, j'te ferais pas perdre ton temps.


J'avais répondu du tac au tac avec cette assurance qui m'était propre. J'étais confiant et sûr de moi pour la simple et bonne raison que question résistance physique, je suis le meilleur. J'ai passé mon enfance, pour ne pas dire ma vie, dans les donjons de ma famille ou comme à la vieille école ; dans la montagne.
Prenant position, je ne me fis pas prier et tira. Il fallait reconnaître que la machine avait sa puissante et que si je n'avais pas suivit des entraînements étant enfant, je ne serais pas parvenu à rester sur place. Bon par contre, j'étais pas aussi précis que la madame aux cheveux de flammes... Le principal c'est que j'ai touché le carton, Non ?
Par contre, le rose c'est la honte sérieux. J'ai vu des armes beaucoup plus classe que ce jouet barbie.

- Les entraînements physiques finissent toujours par payer, pas mal pour un débutant n'est-ce pas ? Si pour vous, il vous a fallu des années pour votre paires de nibards, moi il m'aura fallu des années pour ces magnifiques tablettes et ce corps d’Apollon.

De la vantardise pure et dure. À l'exception que tout ce que je dis est réel et on ne peut pas le nier. En tout cas, j'ai les arguments pour le prouver et je pourrais même me trouver pas mal de témoins. Je tendis de nouveau l'arme à sa propriétaire et repris avec un nouveau sourire.

- Et si nous commencions les choses sérieuses maintenant ? C'est pas que votre petit tour de passe-passe m'ennuie, mais... En fait, si c'est justement ça. C'est des cours que je veux, pas des petites démos par-ci par-là, alors arrêtons de perdre notre temps.

C'était un sourire plus de défi, mais surtout d'impatience, je n'ai jamais été très patient, mis à par à de certaines occasions et là il était clair que nous passions par des futilités, aller directement au but était d'autant plus amusant et ce, même avec mon statut de débutant. De toute façon, prof ou pas, j'avais bel et bien l'intention de faire ce qui me plaisait et d'organiser le planning que je voudrais, si pour cela, il faudra que je manipule cette femme, je le ferais, sans aucun hésitation. Elle n'y verrait que du feu de toute manière.

HRPG:
 
CODE PAR KURU'

_________________

Sara & Kira' ♥ :
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yuugi Fijimaru
Professeur
Professeur

avatar

× Pseudo : Tchii/Toad
× Messages : 13
× Age : 18
× Date de naissance : 16/12/1998
× Date d'inscription : 13/02/2013
× Nom complet : Yuugi Fijimaru
× Âge : 24 ans
× Talents : Maîtrise d'armes de toute sorte & Connaissance de toutes les armes
× Avatar : Shura Kirigakure ▬ Ao no Exorcist
× Crédits : By me o/
× Couleur : #FFCC99
× Doubles comptes : Sebastien Kojiru, Tadase

Le Prodige
Relationship:
Liste des choses à faire:
Rêve:

MessageSujet: Re: Une journée qui se termine en cours, génial pour mon sommeil... [Pv: Akira B.]   Lun 19 Aoû - 13:00


Une journée qui se termine en cours, génial pour mon sommeil...

Yuugi & Akira

Suite à ses précédentes paroles, le jeune blondinet répondit à Yuugi avec assurance comme s’il savait qu’il en était capable. C’était bien un confiant de la vie celui-là. Sur le coup, la jeune femme n’avait pas encore tiqué le surnom « mamie », mais cela n’allait pas tarder et il pouvait être sûr qu’elle lui fera la peau à ce moment. Sans trop penser, elle posa les yeux sur le jeune garçon qui se positionna et qui tira sans aucune hésitation. Lorsque la balle toucha le carton, Yuugi posa rapidement les yeux vers le bas et constata qu’il n’avait pratiquement pas bougé d’un poil. C’est alors qu’il déclara avec vantardise :

- Les entraînements physiques finissent toujours par payer, pas mal pour un débutant n'est-ce pas ? Si pour vous, il vous a fallu des années pour votre paires de nibards, moi il m'aura fallu des années pour ces magnifiques tablettes et ce corps d’Apollon.

"Voyez-vous ça…"

Décidément, ce garçon était un grand fier. Mais bizarrement, son caractère amusait bien Yuugi. Si elle devait lui donner des cours spécial, alors autant avoir un élève qui ne vous ennui gère. En effet, il semblait costaud le jeune. Au moins, Yuugi n’aurait surement pas à perdre son temps avec lui, dû moins, c’est ce qu’elle espérait. Tenant l’arme à la jeune femme, le blondinet reprit la parole en souriant.

- Et si nous commencions les choses sérieuses maintenant ? C'est pas que votre petit tour de passe-passe m'ennuie, mais... En fait, si c'est justement ça. C'est des cours que je veux, pas des petites démos par-ci par-là, alors arrêtons de perdre notre temps.

Sur le coup, Yuugi arqua un sourcil en fixant le garçon. Décidément, il avait quelque chose derrière la tête pour vouloir passer aux choses sérieuses. Mais savait-il réellement ce que signifiait cela aux yeux de la jeune femme, enfin il était déterminé ou suicidaire ? En y pensant, Yuugi se mise à ricaner. Il semblait si impatient et il croyait vraiment les armes se maniaient à la vitesse de l’éclair, il fallait redescendre sur terre là. Ok, il était plutôt bien baraqué et n’avait rien d’un mec qui se défilait en deux temps trois mouvements, mais maitrisait une arme n’était pas un jeu du tout sauf pour Yuugi. Enfin bon, il semblait vraiment déterminé pour être aussi pressé. La jeune femme s’arrêta de rire en prenant un air plus sérieux, elle regarda le blondinet droit dans les yeux et déclara :

"Franchement, j’aimerai savoir ce que tu a vraiment derrière le crâne pour être aussi pressé." Décidant de braquer à la vitesse de la lumière son arme juste au niveau de son front, elle continua en souriant : "Tu veux passer aux choses sérieuses hein ? Dans ce cas, ces cours se feront à la vie à la mort. Es-tu vraiment prêt à subir des entraînements virant à ceux de la survie ?"

Si ce garçon était bien comme elle le pensait, alors la réponse serait évidente dans le cas contraire, elle n’avait pas de temps à perdre avec lui. Etrangement, Yuugi se disait que cet élève n’allait pas le décevoir  et il y avait intérêt pour lui. Elle se doutait bien que ses paroles n’allaient pas la sauver pour retrouver son lit, c’était comme-ci un pacte avait été signé entre professeur et élève. D’un autre côté, cela n’était pas une mauvaise chose. Baissant son arme, elle décida de le ranger.

"Et si tu me disais ton nom le jeune." Puis en pointant du doigt son placard, elle continua : "Armes blanches ou armes à feu ? Comme je suis gentille, je te laisse choisir."

Pour un début, Yuugi avait envie de savoir vers quelle type d’armes il allait se tourner et pour cause elle décida de l’autoriser à choisir une arme dans toutes celles qui s’y trouvait. Il y en avait un tonne, donc il avait totalement le choix et en fonction de l’arme qu’il allait choisir, la jeune femme était bien décidée à choisir les règles de ce cours.

By Tchii


[Hors Rp : Désolé pour le retard, il fallait que j'arrive à placer un bon truc pour pas que tu te retrouve bloqué. Sinon, ton rp était bien en revanche le mien ça doit être du n'importe quoi x)]

_________________


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Une journée qui se termine en cours, génial pour mon sommeil... [Pv: Akira B.]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Une journée qui se termine en cours, génial pour mon sommeil... [Pv: Akira B.]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Un petit cours de graph' pour Herby ?
» Une fin de journée qui se termine plutôt mal.(ft Oxalie)
» Inscription Pour Le Cours De Vol( Pour Tous )
» (TERMINE) [THEME] Tout ça, pour ça... [PV Solstice]
» votre avis sur l'état d'un vilebrequin

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Prodiges Pensionnat V2 ::  :: Terrains de sports :: Gymnase-
Codage de Miss Amazing, PA de Kuru' / Contexte imaginé par Kurusu Black'Shouu.Le plagiat est puni par la loi, veuillez donc bien respecter notre travail et ne rien copier sans autorisation.