Partagez | 
 

 RAYAN&ANABETH ღ « On est pas à une bêtise près... »

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
"Queen" Anabeth S. Emily
Actrice
Actrice

avatar

× Rang : THE QUEEN. ~ Bitch please, I'm fabulous. ♥
× Pseudo : MISS AMAZING. a.k.a. Kao'
× Messages : 64
× Age : 20
× Date de naissance : 23/01/1997
× Date d'inscription : 09/02/2013
× Nom complet : Anabeth Sharon Emily
× Âge : 18 ans
× Talents : Comédie & Athlétisme
× Club : Théâtre
× Avatar : Fujiwara no Mokou ▬ Touhou
× Crédits : Miss Amazing (moi. ♥)
× Couleur : Crimson
× Doubles comptes : Sara-Holly J.Ashford, la plus belle des rouquines. ♥

Le Prodige
Relationship:
Liste des choses à faire:
Rêve:

MessageSujet: RAYAN&ANABETH ღ « On est pas à une bêtise près... »   Mer 27 Mar - 21:18



On est pas à une bêtise près...


« On joue avec des amis, mais pas nécessairement un jeu amical. »
Anabeth & Rayan


Anabeth regarda longuement le bout de papier froissé qu'elle tenait dans les mains. L'écriture manuscrite n'avait rien d'exceptionnel, et ce genre de papier se trouvait à chaque coin de rue. C'était donc une lettre tout à fait ordinaire, et ce malgré son contenu. Elle la lut et relut plusieurs fois avant de comprendre que ce n'était pas une mauvaise farce qu'on lui ferait. Après tout, les nanas qui partageaient cette chambre n'étaient pas réputées pour leur grande gentillesse, alors leur vouloir du mal était tout à fait justifié. L'albinos cessa de jouer les paranoïaques et se laissa tomber dans son lit en soupirant. Une fête... quelle idée tordue tout de même. Le pire dans tout ça fut sans aucun doute le fait qu'elle ne reconnaissait pas la main du directeur. Kurusu Black'Shouu devait être l'individu le plus tordu que la pension n'aie jamais porté, mais cette façon de faire le lui ressemblait pas... et puis pourquoi se donner la peine d'envoyer des missives manuscrites s'il pouvait rassembler tout le monde d'un claquement de doigts ? Toute cette histoire commençait à devenir sérieusement louche. Anabeth soupira et relut une nouvelle fois la lettre. « C'est votre place à Prodiges Pensionnat que vous jouez ! » L'actrice serra les dents et pesta. Si ça n'avait tenu qu'à elle, Anabeth n'y aurait pas participé... mais il était hors de question pour elle de quitter le pensionnat avant d'avoir pu terminer des études comme elle le devait. Emily jura et laissa tomber le bout de papier chiffonné, avant de fouiller activement dans sa garde-robe. Plus vite elle en aurait fini avec cette histoire, mieux ce sera.

Mais Anabeth était une personne très féminine. Certes, un peu brutale, mais très féminine quand même. Alors elle peina énormément pour trouver une tenue qui puisse la faire ressembler à un homme. Elle essaya plusieurs ensemble sans parvenir à trouver le bon et soupira d'exaspération lorsqu'elle constata qu'elle avait beau changer de style à chaque fois, ses vêtements ne lui permettaient pas de passer pour un garçon. Emily s'assit sur son lit et observa longuement la lettre, sans pour autant la relire. Pour une fois, elle se sentait bien seule. D'habitude, Constance et Grace lui tenaient compagnie... mais les jumelles Greene semblaient ne pas encore être rentrées de leurs vacances estivales, et la pauvre albinos se retrouvait seule. Et son petit copain qui était retourné en urgence chez sa famille le temps d'un week-end pour des raisons obscures qu'elle n'avait même pas eu le temps de demander tellement elle lui en avait voulu de partir aussi vite alors qu'ils venaient de se retrouver après deux longs mois d'absence.

Soudain, elle eut une sorte de déclic. En vérité, ce n'étaient pas les vêtements qu'elle avait qui posaient problème... c'étaient ceux qu'elle n'avait pas, justement. Anabeth enfila donc un pantalon noir, une chemise blanche coupée très droite et des chaussures plates, avant de s'attacher rapidement les cheveux en une queue de cheval excessivement basse, loin des coiffures relevées qu'elle avait l'habitude d'arborer. Emily quitta sa chambre et fila dans le dortoir des garçons. Ces derniers avaient l'habitude de la voir dans ce coin, habillée légèrement mais pas trop, les cheveux dans le vent et le regard assuré. Anabeth venait souvent rendre visite à Allen lorsqu'elle se sentait trop seule, et chassait Rayan pour passer un moment avec son copain. Lorsqu'elle arriva devant la porte de la chambre, elle toqua avec entrain et ce pendant cinq bonnes minutes.

ANABETH « Rayan ? Rayan ! T'es mort ou quoi ? Ouvre ! »

L'actrice n'avait jamais été du genre très patiente, et encore moins quand elle voulait perdre le moins de temps possible. La porte finit par s'ouvrir sur le visage du blond, qu'elle regarda longuement dans les yeux. Anabeth et Rayan n'avaient jamais tenu une véritable conversation ensemble, mais il leur était arrivé de se chamailler pour un rien, plus amicalement qu'autre chose. Anabeth ne détestait pas Rayan, au contraire, il était l'un des seule garçons à qui elle portait de l'intérêt, non seulement parce qu'il était le copain de sa meilleure amie, mais aussi parce qu'il était le meilleur ami de son copain à elle. Oui, ça semble un peu compliqué dit comme ça.

ANABETH « Tu me laisses entrer ? Il faut que j'emprunte deux trois trucs à Allen. »

Il ne devait pas être plus de onze heures, mais il fallait croire que les garçons ici n'étaient pas bien matinaux en week-end. Elle pénétra dans la chambre et ouvrit l'armoire de son petit ami, à la recherche de vêtements susceptibles de compléter sa tenue. Anabeth entendit Rayan faire ses petites affaires derrière elle et l'interrogea sans quitter le contenu de l'armoire des yeux.

ANABETH « Est-ce que t'as reçu une lettre ce matin disant qu'on t'invitait à jouer ta place au pensionnat ? »

Car après tout, peut-être était-ce réellement une mauvaise blague visant à l'obliger à de balader en vêtements de mec, qui sait ? Elle continua de fouiller, mettant un peu de bazar dans l'armoire par la même occasion, et dénicha finalement une veste noire qui avait son charme, et l'essaya devant le miroir. Fronçant des sourcils, mécontente, elle rangea rapidement le vêtement et continua ses recherches, en attendant la réponse de Rayan. Soudain, elle se retourna et lui fit part de ses idées.

ANABETH « Allons-y ensemble... vu que nos meilleurs amis respectifs nous ont lâchement laissés tomber en ce jour crucial... »

Emily n'avait jamais été du genre à demander à ce qu'on l'accompagne. Donner des ordres était bien plus spontané chez elle, et puisqu'elle ne voyait aucune autre solution, il était impossible au Rebelle de décliner l'offre. Du moins en principe.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sanctuary-of-heart.forumactif.org
Rayan MacKallan
~¤~ Aimant à Ennuis & Rebelle ~¤~
~¤~ Aimant à Ennuis & Rebelle ~¤~

avatar

× Rang : Disciple de Kuru
× Pseudo : Mana-chan
× Messages : 86
× Age : 27
× Date de naissance : 01/06/1990
× Date d'inscription : 17/02/2013
× Nom complet : Rayan MacKallan
× Âge : 18 ans
× Talents : C'est un SE-CRET <3
× Club : Club des Talents Cachés
× Avatar : Kida Masaomi
× Crédits : Zerochan
× Couleur : Chocolate

Le Prodige
Relationship:
Liste des choses à faire:
Rêve: Vivre sa vie comme il l'entend

MessageSujet: Re: RAYAN&ANABETH ღ « On est pas à une bêtise près... »   Dim 31 Mar - 23:24

    Vous savez dans la vie il y a des tas de lettres différentes : des lettres d'amour, sans doute les plus belles que l'on puisse recevoir, les lettres d'impôts qui font sans doute le plus mal, et puis il y les lettres d'inconnus, qui vous tombent dessus, ou plutôt qui vous force à tomber dessus.

    C'était un jour comme un autre, sinon que c'était le week-end dans le pensionnat. Il n'y avait donc pas de professeurs à embêter pour le blondinet aujourd'hui, qui avait décidé qu'il allait larver dans son lit. Allen n'était pas là, il ne savait même pas pourquoi il était partit, mais sans doute que cela devait être important, parce que justement il n'avait eu le temps de prévenir personne. Bah il n'allait pas se morfondre le blond, mais c'est vrai que son meilleur ami allait lui manquer ce week-end. D'autant plus que même sa copine était pas là...il allait même pas pouvoir jouer les bisounours amoureux...
    il poussa un long soupir, en regardant la lettre qu'il avait à la main. Allez savoir pourquoi cette lettre ne lui inspirait vraiment rien qui vaille. Mais comme il était du genre curieux, il fallait qu'il l'ouvre. Et il l'ouvrit. Son regard émeraude balayèrent les lettres manuscrites qui composaient les lignes. C'était un grand ramassis de n'importe quoi en fait. Mais cette ligne là, lui avait nouer les entrailles... « c'est votre place à Prodiges Pensionnat que vous jouer ». Ce n'est pas comme si, il aimait aller en classe, qu'il aimait apprendre des choses...non ce n'était pas ça, mais il avait apprit a aimer cet endroit, il avait apprit à aimer des gens dedans...et surtout il avait commencer a s'ouvrir aux autres, doucement. Ici, c'était devenu un prison dorée, mais où il aimait vivre...les deux mois qu'il avait passé chez lui quand il avait fermé...avait été un véritable enfer..il ne voulait pas partir d'ici...il n'en était pas question...pourquoi lui...ah c'était parce que les prof en avait marre de son sale caractère c'est ça ? C'était une punition ?

    Il froissa la lettre entre ses mains, en prenant conscience qu'on tambourinait à sa porte depuis au moins cinq bonnes minutes. La voix était féminine assurément, et même qu'il la connaissait. Ce qu'il comprenait pas, c'est le pourquoi elle était ici alors qu'Allen, lui, n'était pas là. Il se leva et alla lui ouvrir, après avoir tout de même enfiler un t-shirt, qu'il attrapa dans son armoire au passage.

    « Tu me laisses entrer ? Il faut que j'emprunte deux trois trucs à Allen. »

    Il s’écarta de la porte, pour lui laisser la place d'entrer, avant de s’étirer.

    -Tu as besoin de ma permission ? Fais comme chez toi...

    Elle avait besoin d'emprunter des trucs à Allen ? Mais quoi ? Allen était pas le genre de mec qui possède des choses qu'une filles peut avoir besoin..surtout une fille comme Anabeth. Mais bon, c'était peut-être un truc entre eux, ils avaient une relations assez spéciale en plus de sortir ensemble ces deux là. Alors, il cherchait pas vraiment à comprendre, il laissait faire.
    Mais le contenue de la lettre, qu'il avait encore dans la main, lui revint en mémoire...il devait porter des vêtements de filles. Et un fil tissa un lien entre ces deux idées dans sa tête. Il s'adressa alors à la demoiselle albinos :

    -Tu vas te travestir ?

    Et elle lui demanda, quasiment en même temps

    « ...reçu une lettre ce matin disant qu'on t'invitait à jouer ta place au pensionnat ? »

    -Oui moi aussi...je pensais que c'était une mauvaise blague...mais apparemment non...

    Le blondinet posa son regard sur la jeune femme qui essayait de trouver une tenue de mec qui lui aille comme elle le souhaitait. Alors c'était pas juste à lui. Mais bon, que la deuxième personne à lui en parler soit Anabeth, ce n'était pas vraiment pour le rassurer. Elle avait un drôle de caractère elle aussi. Il se souvenait encore ce fameux cours de Maths, où ils avaient fini tous les trois collés avec Grâce. Et il eut un sourire. Quitte a s'occuper un peu ce week-end...

    « Allons-y ensemble... vu que nos meilleurs amis respectifs nous ont lâchement laissés tomber en ce jour crucial... » qu'elle lui lança en se tourna vers lui.

    Il fronça les sourcils. Lui obéir, a une ordre c'était juste inconcevable...mais là...c'était une idée intéressante.

    -Pourquoi pas. Ça pourrait être amusant, tu as raison...et puis il faut bien s'occuper un peu... 

    Il jeta la lettre à la poubelle et se dirigea vers son armoire à lui. En bas, bien pliée, il y avait sa boite a secrets...vous y avez cru hein. Non mais ce n'est un pour personne que Rayan a des robes dans son armoire. Vous savez le bal, il l'a fait travestit, donc une fois de plus ou une fois de moi...ça n'allait pas changer beaucoup sa réputation catastrophique hein.

    -Tu veux fouiller dans la mienne aussi, voir si tu trouve quelque chose à ton goût ? Demanda-t-il à la petite amie d'Allen, tout balançant jupe et tout le reste sur son lit.

    Négligeant ? Oui complètement...l'apparence, c'était pas la première chose à laquelle il pensait.

    Il délaissa la jeune fille pour aller se changer, et revint une fois qu'il était habillé. Un jupe volonté de couleur jaune, un bustier noir, une chemise bouffante, rembourré là où il fallait pour faire croire qu'il était vraiment une fille, de longues chaussettes qui s'arrête à mi cuisses. Bref la panoplie complète. Il s'assit sur son lit, pour plonger en dessous et chercher les pony-tail qu'il allait accrocher à ses cheveux pour parfaire son déguisement. On aime se déguiser ou on aime pas ça.

    Lorsqu'elle...devait-il dire il aussi alors qu'il regardais Anabeth? Il n'en savait rien. L'idiot qui les avait invités à ce jeu aussi étrange que ce qu'il leur faisait faire...ne lisait pas dans leurs têtes...n'est-ce pas? Il aimait à croire que non.
    l lui donnais un coup de main pour la coiffure, mais si il ne doutait pas qu'elle puisse se débrouiller toute seule...en tant qu'artiste, elle devait être capable de faire cela...mais c'était pour en terminer au plus vite avec cette histoire bizarre.

    Puis tout deux sortir de cette chambre, Rayan jouant le jeu en s'accrochant au bras de la demoiselle travestie pour l'occasion, et tout deux se rendirent dans cette allée inconnue. Tout de même, cela faisait deux et plus qu'il était ici, le blond, et il n'avait jamais vu cet endroit. Le directeur, avait vraiment le don de faire disparaître des morceaux de son école comme ça, comme s'il était magicien en plus d'être un prodige!

    Rayan jeta un oeil au dessus de sa tête. L'allée était magnifique, sans être trop chargée. Comme la plupart des longs couloirs de l'école, que les élèves ne prenait même pas la peine de regarder, trop occupé à aller de salle en salle. Vu le nombre de fois où il n'allait pas en cours, préférant glander dans son coin...il les connaissait bien les couloirs. Et celui-ci, était différent tout en étant semblable. Des fenêtre d'un coté, le mur de l'autre. En haut de ces murs des renfoncements, vides ou plein il était impossible de le dire d'en bas. Et ce couloir qui semblait immense. Jusqu'où menait-il? Pourquoi? Beaucoup de questions et peu de réponses. Il fallait avancer pour savoir.

    Le blondinet avançait aisément sur ses talons, mais ce qu'il n'avait pas prévu, c'était cette dalle, mal ajustée, sur laquelle il marcha. Cette dernière lui fit perdre l'équilibre et s'enfonça, histoire de bien rajouter qu'il était un poil ridicule. La tête sur le sol, les fesses en l'air dans sa jupe juste assez longues pour cacher ce qui devait l'être dans cette position, le blond se redressa en se demandant vaguement, ce qu'il venait de faire comme bourde...ou si c'était juste pour du beurre cette fois.

_________________

Merci beaucoup Allen-kun *__*
Spoiler:
 

Ça, c'est de l'amitié Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
"Queen" Anabeth S. Emily
Actrice
Actrice

avatar

× Rang : THE QUEEN. ~ Bitch please, I'm fabulous. ♥
× Pseudo : MISS AMAZING. a.k.a. Kao'
× Messages : 64
× Age : 20
× Date de naissance : 23/01/1997
× Date d'inscription : 09/02/2013
× Nom complet : Anabeth Sharon Emily
× Âge : 18 ans
× Talents : Comédie & Athlétisme
× Club : Théâtre
× Avatar : Fujiwara no Mokou ▬ Touhou
× Crédits : Miss Amazing (moi. ♥)
× Couleur : Crimson
× Doubles comptes : Sara-Holly J.Ashford, la plus belle des rouquines. ♥

Le Prodige
Relationship:
Liste des choses à faire:
Rêve:

MessageSujet: Re: RAYAN&ANABETH ღ « On est pas à une bêtise près... »   Jeu 4 Avr - 21:32



On est pas à une bêtise près...


« On joue avec des amis, mais pas nécessairement un jeu amical. »
Anabeth & Rayan


L'ombre d'un sourire passa sur le visage de la belle lorsque Rayan accepta l'invitation. Connaissant le Rebelle, le côté "jeu" de cette proposition fut sans doute ce qui l'attira. Deux énergumènes lâchés ensemble dans la nature promettait d'être franchement intéressant à voir. L'auteur de cette lettre avait-il seulement prévu que ces deux-là se retrouvent ? Quoiqu'il en soit, il promettait d'être servi côté distraction. Le prodige balança négligemment la lettre à la poubelle et invita à Emily de fouiller dans son armoire pour trouver son bonheur. Elle ne déclina pas l'offre et migra donc de l'armoire de son copain – dans lequel elle trouva des bandages qui lui serviraient bien – en lançant un regard un peu surpris vers la panoplie étalée sur le lit.

ANABETH « T'es vraiment pas un de ces mecs qu'on croise tous les jours toi... »

Ce fut la seule chose qu'elle put lâcher en apprenant que le petit copain de sa meilleure amie possédait des vêtements de ce genre dans son armoire. Elle enjamba les divers objets qui parsemaient le sol et se mit à la recherche de vêtements susceptibles de l'intéresser pendant que le garçon partait se changer. Finalement, elle piocha un élégant blazer noir et compléta ainsi sa tenue préparé au préalable. Anabeth se changea à son tour lorsqu'il eut finit en prenant soin de se bander la poitrine pour éviter qu'elle ne fausse complètements la tenue et se démaquilla entièrement. La jeune fille termina le tout en s'attachant les cheveux et retroussa négligemment ses manches, comme Allen avait l'habitude de faire. Bon... elle ressemblait moins à une fille, c'était déjà un énorme progrès. Lorsqu'elle rejoignit Rayan dans la chambre, elle eut une expression presque dégoutée sur le visage.

ANABETH « Wah... on dirait vraiment une fille, c'est limite flippant. »

Il y eut un échange de sourires et tous deux sortirent de la pièce. Rayan trouva même le moyen de s'accrocher au bras de l'actrice qui les trouva un peu ridicules, vu qu'il la dépassait d'une bonne tête au moins. S'ils n'avaient pas gardé leur couleur de cheveux, sans doute aurait-on eu du mal à les reconnaître tant leurs déguisements donnaient une impression de naturel. Être prise pour un homme ne plaisait pas à Emily, mais elle ne comptait pas perdre sa place à Prodiges Pensionnat alors si c'était seulement ça, le prix à payer... mais il était clair que ça n'était que le début, et elle en était parfaitement consciente. Cependant, la reine n'était pas du genre à se décourager pour rien, alors elle suivit le couloir pour arriver devant une sorte d'allée qui ne présageait rien de bon. D'abord parce qu'il était impossible d'en voir le fond, mais également parce qu'elle semblait trop... normale. Sans se poser plus de questions, les deux impulsifs de service s'engagèrent dans l'allée, et l'aisance avec laquelle Rayan marcha sur ses talons interpella l'albinos.

ANABETH « Tu te débrouilles pas mal pour un mec... c'est Grace qui t'as appris ou quoi ? »

De tout le pensionnat, Grace Greene était sans aucun doute la fille qui marchait le mieux en talons. Ultra hauts et aiguille, de surcroît. C'était inné chez elle, et bien qu'elle soit naturellement grande, l'actrice aux cheveux dorés ne lésait pas sur la hauteur. Puis avant même qu'il n'ait pu répondre, Rayan disparut de son champ de vision et elle eut juste le temps de baisser la tête avant de comprendre qu'il s'était juste ramassé. Ah, elle avait peut-être parlé trop vite finalement. Un sourire amusé se dessina sur le visage de la reine, qui l'aida à se redresser. Puis l'albinos croisa ses bras sur sa poitrine et déclara, toujours avec la même expression amusée et un poil moqueuse. Que voulez-vous, on ne change pas Anabeth Emily.

ANABETH « Bah alors ? On tient plus sur ses jambes ? »

Ce genre de remarques amicales lui rappelait les nombreuses fois où il leur était arrivé de se faire renvoyer de cours et déplacés en salle de permanence. C'était de là qu'avait démarré leur amitié complice, même si leurs amis communs les avait bien aidés à se connaître d'avantage. C'était tout de même une belle coïncidence que le copain de sa meilleure amie soit également le meilleur ami de son copain... Anabeth se mit à rire et proposa de continuer la route. Et alors qu'elle avançait, la jeune fille posa le pied sur une dalle qui s'enfonça de la même manière que celle de Rayan. Et avant qu'elle ne puisse même s'en rendre compte, le plafond s'ouvrit au-dessus d'eux et leur déversa un petit seau d'eau gelé sur la tête qui arracha un cri suraiguë à la pauvre actrice trempée. Elle bondit en avant et se retourna vers Rayan, les yeux grands ouverts après un tel choc.

ANABETH « C'était quoi ça ?! »

Emily avait perdu son sourire. À quoi s'attendait-elle ? Les gens dans ce pensionnat étaient pour la plupart aussi tordus que le Directeur lui-même, alors un peu qu'elle aurait dû se dire qu'elle y laisserait des plumes ! Elle serra les poings et regarda autour d'elle. Mystérieux Prodige ou pas, il était hors de question qu'elle lui cède la couronne. Rayan se mit à sa hauteur et tous deux regardèrent fixement le fond noir du couloir.

ANABETH « On se fera pas avoir une fois de plus... deux dalles piégées ça suffit ! »

En prenant garde à l'endroit où ils marchaient, le duo s'avança plus profondément dans l'allée. Défier deux des pires garnements du pensionnat avait un prix, quand même !

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sanctuary-of-heart.forumactif.org
Rayan MacKallan
~¤~ Aimant à Ennuis & Rebelle ~¤~
~¤~ Aimant à Ennuis & Rebelle ~¤~

avatar

× Rang : Disciple de Kuru
× Pseudo : Mana-chan
× Messages : 86
× Age : 27
× Date de naissance : 01/06/1990
× Date d'inscription : 17/02/2013
× Nom complet : Rayan MacKallan
× Âge : 18 ans
× Talents : C'est un SE-CRET <3
× Club : Club des Talents Cachés
× Avatar : Kida Masaomi
× Crédits : Zerochan
× Couleur : Chocolate

Le Prodige
Relationship:
Liste des choses à faire:
Rêve: Vivre sa vie comme il l'entend

MessageSujet: Re: RAYAN&ANABETH ღ « On est pas à une bêtise près... »   Jeu 2 Mai - 23:04

HJ: Desolé pour le temps de réponse. Je suis de retour ^^

    Evidement que Rayan n'était pas un mec banal que l'on rencontre à chaque coin de rue. A dire vrai, il aurait adoré être banal et sans interêt, même être un clochard lui semblait plus tentant que d'être le gosse de riches qu'il était aujourd'hui. Mais là ce serat une autre histoire et donc un autre jour. Pour aujourd'hui il avait pour mission, et il l'avait acceptée, de se travestir.
    Il éclata de rire en voyant la tête qu'affichait la petite reine. Forcement, on a pas l'habitude de voir des mecs qui possedent une robe dans sa garde-robe au sein de l'école...robe qu'il avait fait sur mesure sous le regard medusé de la styliste qu'il avait été voir. Les bals de promo c'est vraiment génial ! Vraiment, son but à lui était de faire le plus de bêtises possibles ici, il fallait bien passer par la case travestissement et stip-tease ! Et il l'avait fait. Il avait placé une main sur sa joue et avait prit un air timide de jeune vierge éffarouchée en reponse à sa remarque. Flippant hein ? Et il n'avait pas prit le temps de se maquiller comme il le faisait d'ordinaire, ça aurait été encore plus flippant. Il lui ferait le coup un jour, pendant un des cours, juste pour revoir cette expression sur son visage.

    D'ailleurs sa tenue avait aussi bien plu au directeur quand il l'avait essayé plus tôt, juste comme ça pour voir...et elle avait choqué le auvre petit Edouard qui lui n'avait pas rien demandé. Mais justement il s'était bien amusé. Mais enfin. L'heure du jeu était là, et c'est accroché au bras de la demoiselle qu'il avait decidé de faire son entrée dans ce jeux assez bizarre et qui risquait de leur couter leur place ici. Et Rayan ne voulait pas rentrer chez lui. Il se roulerait dans la boue en culotte a dentelles s'il le fallait, mais il avait bien l'intention de rester ici le petit, enfin le grand blond.
    Alors même s'il était ridicule, il n'en mourrait pas. Le ridicule ne tue pas, et tout ce qui ne tue pas rend plus fort. Mais anabeth ne semblait pas partager cette façon de penser avec lui. Elle était la Reine du pensionnat avec la grande blonde qui était sa meilleure amie et aussi la copine du rebelle, et elle ne pouvait se permettre qu'une rumeur vienne faire s'effondrer son piedestal. Un instant Rayan fut tenter de voir de quoi elle était capable pour sauver sa réputation, mais il chassa cette idée. Il l'aimait bien la petite albinos, et il n'allait pas lui mettre des bâtons dans les roues ou jouer le salopard avec elle.

    Mais les voilà dans l'allée. Le jeu avait officiellement commencer, même si, le lieu mit à part, il n'y avait pas vraiment d'mbiance angoissante. En quoi consistait leurs épreuve pour avoir le droit de rester ici ? Il n'allait pas affronter un réciltal devant dix mille personne avec des instruments de prolétaires ? Non, ça c'était trop simple pour eux. Ils avançaient tous deux dans le couloirs en reflechissant chacun de leur coté a ce qui pourrait bien leur arriver. Après tout, dans cette école, chaque évenement qui venait rythmer leur année était assez particulier. Une maison hanté où les élèves étaient les monstres, un survival test -celui là, et le passage des toiles d'araignées et du lac de caramel il s'en souviendrait toute sa vie- et le grand bal à l'apparence normal...avant qu'il n'arrive...il s'en souvenait bien. Mais là. C'était pour le moment trop normal, trop calme...et avec un sujet trop serieux à la clé. Etait-ce une manière de les punir eux, qui s'amusaient avec les autres ? Eux qui jouaient les rebelles pour proteger ses talents dont ils ne voulaient pas ? Peut-...être ici, tout était possble.

    « Tu te débrouilles pas mal pour un mec... c'est Grace qui t'as appris ou quoi ? »
    -Hélas non...c'est pour ma vie de scène nocturne quand je me déshabille devant les gens...

    Mais à peine avait-il fini sa phrase qu'il embrassait le sol. Elle ne cacha pas son sourire moqueur tandis qu'il s'asseyait sur le sol en levant la tête vers elle. Pas galante pour un sous l'albinos. Mais il fallait s'y attendre. Ababeth n'était pas du genre à aider tout le monde. Elle était une reine qui n'a que faire des fourmis sous ses pieds. C'était une façon de penser pour une fille qui voulait tout gagner. Alors evidement, cette chute elle allait la garder en mémoire.

    « Bah alors ? On tient plus sur ses jambes ? »
    -Sans doute qu'un esprit passant par là a jugé plus amusant de me voir à terre que debout sur mes belles jambes.

    Il lui rendit son sourire moqueur. Rayan n'était pas du genre à prendre mal quand il était le centre des moqueres. Bien au contraire, il savait toujours tirer parties des situations qui normalement auraient du le mettre en position de faiblesse. C'est bien pour ça que les professeurs ne savaient plus quoi faire de lui et qu'il était devenu le disciple du directeur. Et la bête noire de l'equipe pedagogique et administrative du pensionnat.
    La demoiselle, deguisé en damoiseau, se remit en marche et Rayan lui emboita le pas et quelques pas plus tard une nouvelle dalle s'enfonça sous ses pieds. Avec un drôle de déclic. Mais même Rayan regarda autour de lui, comme s'il était dans un film d'aventure extrème, il ne regarda pas le plafond. Et SLPASH !

    Anabeth poussa un cri aigu et fit volte face. Rayan lui c'était contenter de pousser un long soupir. L'eau froide ça reveillerait un mort...mais il ne dormait et il n'était pas mort il n'avait donc pas besoin d'être reveillé. Donc cette mascarade était inutile. Il poussa un soupir, qui fit un drôle de bruit puisqu'il était trempé. Et entreprit d'essorer les pony-tail qui lui servait de couette poue pas qu'elle s'abiment trop. Heuresement, son mascara était waterproof, sinon il ressemblerait déjà à l'héroine d'un film d'horreur de serie B. Anabeth le regardait avec la tête d'un chat effrayé et ensemble ils levèrent les yeux au plafond.

    « C'était quoi ça ?! »
    -Une surprise de ce mystérieux prodige je suppose. Je pense que le jeu pour notre place à l'institut vient officiellement de commencer. Je sais pas toi, mais une fois que cette histoire est fini, c'est moi qui vais lui fare prendre une douche froide à ce petit gars...
    « On se fera pas avoir une fois de plus... deux dalles piégées ça suffit ! »
    -C'est dommage on a pas de chien pour renifler les pièges...

    Ils se remirent en route dans cette étrange allée truffées de pièges. Mais en marchant chacun contre un mur. C'est bien connu, il est bien plus dur de pièger les dalle près des murs qu'au milieu de la pièce. Rayan faisait glisser une main sur le mur, a la recherche d'eventuelles pierres piègées, mais il ne trouva qu'une pierre saillante.

    -Tu crois qu'on essaie d'appuyer dessus ? Qu'il demanda à sa partenaire.

    Mais il appuya sans attendre sa réponse, il appuya sur la pierre en souriant. Les pièges sont là pour êtres déclanchés comme les interdictions sont faites pour être contournées. C'était une logique de blonde, et Rayan était blonde pour quelques heures. La petite Reine allait pouvait s'arracher quelques mèches de cheveux.
    La pierre saillante état piègée et elle declancha un jet de couleur rouge qui lui atteri en pleine figure.

    -Ah je meuuuuurs...je saigne...je vais mourir...j'ai du...

    Il s'interompit, passa sa langue sur ses lèvres...et...

    -Ah je saigne du ketchup...je sens ma fin est proche! Comme celle des poissons panés...je me meurs...

    Il s'adossa au mur en prenant presque une pose théatrale, sous le regard de la demoiselle.

    -Continue sans moi...je te rejoindrais...

    Mais s'il était un bon acteur, face à la demoiselle albinos et Grâce il n'était pas grand chose. Bon. Et si on redevenait un poil sérieux. Il était trempé et ketchupé. Et si maintenant ils trouvaient des armes pour se battre ? Genre une bonne grosse Battle royale dans un coin inconnu du Pensonnat pour mettre a l'epreuve l'instinct de survie des élèves...ouais c'était trop bon.

    -Tu crois qu'il y a des coffres planqués derrière des pans de murs coulissants ?

    Quoi ? Oui il regardai peut-être un peu trop de films...mais il fallait bien se mettre dans l'ambiance...

_________________

Merci beaucoup Allen-kun *__*
Spoiler:
 

Ça, c'est de l'amitié Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: RAYAN&ANABETH ღ « On est pas à une bêtise près... »   

Revenir en haut Aller en bas
 

RAYAN&ANABETH ღ « On est pas à une bêtise près... »

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» [Scénario] Il faut sauver le soldat Ryan
» Christian vs Ezekiel Jackson
» [UploadHero] L'Express du colonel Von Ryan [DVDRiP]
» Anabeth, un monde à elle toute seule.
» Ryan Wolfe

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Prodiges Pensionnat V2 ::  :: Allée du Mystérieux Prodige-
Codage de Miss Amazing, PA de Kuru' / Contexte imaginé par Kurusu Black'Shouu.Le plagiat est puni par la loi, veuillez donc bien respecter notre travail et ne rien copier sans autorisation.